Andreas Unterweger

Le livre jaune

En langue originale : Das gelbe Buch (Droschl 2015)
Traduit par : Laurent Cassagnau
Année de parution : Mai 2019
Edition : Editions Lanskine
Commander: 20 Euro

 

 

Résumé:

Dans une maison jaune isolée au milieu de champs jaunes vivent sept jeunes garçons avec leur grand-père et un chat. Cette solitude n’est interrompue que par les visites d’un «homme des bois» et la construction d’un bâtiment qui met les enfants en présence de nouveaux voisins. Cette vie idyllique, faite de baignades dans la rivière et de jeux d’Indiens, cache des failles. Celles-ci ne sont pas tant provoquées par la réalité elle-même que par l’expérience, renouvelée de chapitre en chapitre, de la distance qui sépare les mots et les choses, l’être et le paraître, le monde des adultes et celui des enfants. Les personnages sont sans cesse confrontés à des situations et des phénomènes pour lesquels ils cherchent des mots adéquats. Inversement, les noms et les mots qu’ils rencontrent sont interrogés quant à leur sens et réalité.

Avec humour, ironie et poésie, Andreas Unterweger adopte le point de vue de l’enfance, mais d’une enfance de second degré, qui pose au monde des questions d’adulte avec la logique de l’enfance, à moins que ce ne soit l’inverse.

Extraits:

Les chapîtres „Ah“, „Les poissons“, „La grenouille“, „Grenouilla villagensis“ et „La baleine“ dans l´Anthologie permanente de poezibao.

Les chapîtres „Castor“, „Maître du déguisement“ et „Felix qui“ dans la revue „La barque sur l´arbre 2„, 2018.

 

Critiques:

„On dévore les pages, ou au contraire on les lape peu à peu, on s’en détache difficilement tant l’univers est enchanté mais décrit et restitué sans fioriture aucune, avec juste les mots qu’il faut pour le déroulement de l’histoire et sa chute, surprenante.
Le voyage au pays jaune vaut la peine.“
Marie Étienne, En attendant Nadeau

„Ouvrage inaugural d’une nouvelle collection dirigée chez LansKine par Paul de Brancion, Le Livre jaune d’Andréas Unterweger est un livre dont j’aimerais pouvoir rendre compte de façon attentive et détaillée. Tant chez lui intelligence et sensibilité, simplicité et profondeur, imaginaire et réalité, rigueur et émotion s’y retrouvent intimement liés. Dans une évocation du bonheur et de l’enfance qui sous ses dehors de conte poétique, ne se montre jamais niaise et touche même aux plus philosophiques questions. Qu’on en juge à travers l’un de ses chapitres qui nous montre les 7 jeunes garçons de la maison jaune, tout au milieu des champs jaunes, éprouver la pluie qui tombe sur leur territoire d’été.“
Georges Guillain, Les découvreurs

 

Lecture:

25 mai 2019, Nuit de la littérature
Alley Concept Lifestyle, 4 rue Androuet, 75018 Paris
Lecture: Paul Tchkarian
Discussion: Paul de Brancion, Laurent Cassagnau, Andreas Unterweger
Rencontre à 18h, 19h, 20h, 21h et 22h