Andreas Unterweger

Français

ANDREAS UNTERWEGER est né à Graz (Autriche), en 1978, et vit à proximité, à Leibnitz.
Écrivain, poète et parolier, il est le co-éditeur de la légendaire revue manuskripte fondée par Alfred Kolleritsch.
Ses ouvrages sont publiés chez Droschl. Il a publié un roman, Wie im Siebenten (Comme dans le septième, 2009), Du bist mein Meer (Tu es ma mer, 2011), un carnet de notes sur la paternité entre le 10 mai 2010 et le 9 juillet 2012, Das kostbarste aller Geschenke (Le plus  précieux de tous les cadeaux, 2013), Das gelbe Buch (2015), Grungy Nuts (2018).
Parallèlement, Andreas Unterweger a traduit en allemand des ouvrages de Guillaume Métayer et Laure Gauthier.
Il a reçu le Prix manuskripte en 2016 et en 2009 le Prix de l’Académie de Graz.

(c) UMJ Lackner

Des publications en France:

Le Livre jaune, Paris: Éditions LansKine 2019, traduction Laurent Cassagnau:

Poèmes, Paris, Printemps des poètes 2019: 12 poèmes, allemand/français/anglais, traduits par Guillaume Métayer, Laurent Cassagnau, Greg Nissan et Gertraud Dayé:

*

Des publications dans des revues:

[7] Poèmes. Traduits par Laurent Cassagnau. Babel heureuse. Revue poétique hyermédiatique. Numéro 4. Automne 2018, S. 76-87.
Le Livre jaune (extrait)Traduit par Laurent Cassagnau. La Barque dans l´arbre. Heft 2. Paris: 2018, S. 32-36.
Dons Juans. Traduit par Guillaume Métayer. Po&Sie 162. Paris: Belin 2018.
Six poèmes. Traduits par Guillaume Métayer. Place de la Sorbonne. Révue internationale de poésie de Paris-Sorbonne. p. 152-161, Paris: 2016.

A lire aussi: Guillaume Métayer:Le K de Don Juan“ (Après Babel IV), Catastrophes.

*

La presse:

„[Andreas Unterweger] parvient comme aucun autre auteur à mêler avec profondeur et simplicité la littérature et la vie.“
(Christoph Hartner, Kronen Zeitung)

„Andreas Unterweger is one of the most interesting young Austrian authors“
(Fabian Thomas, Goethe Institut)

„Andreas Unterweger écrit de la prose enchanteresse qui n’est jamais superficielle malgré sa légèreté.“
(Alfred Kolleritsch, manuskripte)

*

Andreas Unterweger: Du bist mein Meer (Tu es ma mer) 2011
Nouvelle, 240 pages:

Promenade, digressions et photos tout en poésie

par Emilie Syssau
(dans: „Livres allemands-lis …“ 3/2011, „AUTEURS À DECOUVRIR“,
Bureau de liaison littéraire, Goethe-Institut Bordeaux)

Le narrateur et sa femme, enceinte, passent six jours dans une location sur une île écossaise – leurs dernières vacances « seuls ». Comme il a perdu son appareil-photos, il décide de dessiner, mais ne parvient pas à saisir la mer. Il se lance alors dans des « photos écrites », d’abord délimitées par les bois des fenêtres, le cadre de la porte, elles finissent par accueillir l’horizon vaste et insaisissable de la mer. Le regard parfois déformé par des lentilles récalcitrantes, il décrit ce qu’il découvre dans son lieu de vacances, le long des chemins côtiers ou dans le village voisin, mouettes, phare, moulin à vent, port, criée, le tout mouillé des embruns écossais – autant de petites miniatures (le narrateur évoque lui-même les « snap shots » de Rolf Dieter Brinkmann) qui remplacent les cartes postales qu’il ne parvient pas à écrire.
Il conserve cependant le réflexe de recourir à l’appareil-photos, et se sert de son téléphone portable, à la mémoire toutefois réduite, avant de chercher dans la bourgade voisine une boutique où il pourrait acheter un appareil jetable – mais après l’avoir enfin trouvé, il s’en débarrasse au bout de quelques clichés.
« Du bist mein Meer » est tout à la fois un livre sur la littérature et un livre sur la vie. Dans un style poétique mêlant petits tableaux impressionnistes, épigrammes ou aphorismes, Unterweger nous invite à un autre regard. Il émaille ses photos de réflexions sur l’écriture (le narrateur est écrivain), de parenthèses sur son enfance et son rapport au dessin et à la géométrie, sur sa femme, déjà mère d’un enfant. Par petites touches, il réalise ainsi un récit simple, dépouillé mais sensible, un voyage en 231 clichés, expression de la tendresse du narrateur pour l’environnement qu’il découvre et pour sa femme, « sa mer », dont il sent battre les vagues lorsqu’il pose le soir la main sur son ventre arrondi.

COUP DE CŒUR : Promenade, digressions et photos tout en poésie.

LA CRITIQUE : « [Andreas Unterweger] parvient comme aucun autre auteur à mêler avec profondeur et simplicité la littérature et la vie. »
(Christoph Hartner, Kronen Zeitung)

« L’auteur recourt à trois approches narratives. Trois perspectives différentes sur le même séjour dans une maison de la côte écossaise. Trois fois soixante-dix-sept images de la mer derrière lesquelles on croit entendre le mugissement des vagues. […] Ses polaroïds magiques, seulement quelques phrases par page, sont d’une poésie simple. Quand on les
feuillette, ils forment un « film en paroles » – une séquence de trois courts-métrages « à la recherche de la mer perdue ». Le regard d’Unterweger est celui d’un rêveur émerveillé, ses 231 photos de la mer présentent la magie simple d’un dessin d’enfant. […] La nouvelle d’Andreas Unterweger est une méditation marine philosophico-littéraire réussie, à l’ironie laconique.»
(Michaela Schmitz, Literaturhaus Wien)

Si vous souhaitez acquérir les droits de ce livre, veuillez contacter Annette Knoch (annette.knoch@droschl.com) ou visitez la website http://www.droschl.com.

Werbeanzeigen

2 Antworten

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] Text ist HIER, also auf meiner nagelneuen französischen Homepage, nachzulesen – je vous souhaite une agréable […]

  2. […] Text ist HIER, also auf meiner nagelneuen französischen Homepage, nachzulesen – je vous souhaite une agréable […]


Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google Foto

Du kommentierst mit Deinem Google-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.